À quoi tient le caractère d'un quartier ?

7 mars 2018 Articles de fond

Depuis plusieurs années, différents projets d’immeubles multilogements sont construits au coeur des quartiers existants. Certains de ces projets sont réussis alors que d’autres le sont un peu moins. Il peut être difficile de juger de la pertinence de ces projets ou d’évaluer leur qualité lorsque nous manquons d’éléments sur lesquels nous appuyer pour effectuer cette analyse.

Savoir reconnaître les caractéristiques de notre quartier et déterminer lesquelles devraient être mises en valeur pour que ces nouveaux projets ne fassent pas figure d’intrus dans le paysage peut donc s’avérer utile. Pour cela, il faut se demander quels sont les éléments fondamentaux qui forment le caractère du quartier et qui lui confèrent son ambiance particulière? Quels sont les éléments qu’il faut considérer pour évaluer l’impact d’un projet immobilier sur son milieu d’insertion?

Le milieu de vie : une expérience sensible

Pour commencer, il est bon de se demander d’où proviennent les sentiments de plaisir et de confort que nous éprouvons lorsque nous vivons ou que nous circulons dans un endroit ou dans un autre. Pour y arriver, il est utile de regarder au-delà du site sur lequel la construction est prévue et d’identifier ce qui crée le sentiment de bien-être que nous souhaitons préserver dans le voisinage. Les nouveaux projets devraient tenir compte de ces « traits de personnalité » du quartier et même rehausser les qualités qui rendent l’endroit agréable.

Quartier Loretto, à Tübingen, en Allemagne © Vivre en Ville

Quartier Loretto, à Tübingen, en Allemagne © Vivre en Ville

Prendre le temps de reconnaître les attraits

Chaque quartier possède un caractère propre, hérité des décisions qui ont été prises au moment de sa planification et de son évolution au fil du temps. Ce caractère est façonné, entre autres, par les rues, les bâtiments, la végétation et le paysage. Tous ces éléments influencent le mode de vie des personnes qui fréquentent un quartier et les différentes manières de s’approprier les lieux.  

Par exemple, la configuration des rues nous donne-t-elle envie de nous promener à pied ou de circuler à vélo? L’architecture des bâtiments est-elle invitante? La proportion entre la rue et les bâtiments est-elle trop grande et inconfortable ou, au contraire, permet-elle de créer un lieu agréable et vivant?

La présence de commerces et de services ainsi que la qualité des parcours, des espaces publics et des équipements municipaux peuvent également contribuer à la signature d’un quartier.

Avenue Cartier, Québec © Vivre en Ville

Avenue Cartier, Québec / © Vivre en Ville

Ces observations considérées ensemble forment l’image de marque qui nous donne le goût d’adopter un endroit et d’y vivre. Les nouveaux projets peuvent s’inspirer et tirer profit des attraits naturels et bâtis du quartier. Cette façon de faire favorise l’adhésion des personnes préoccupées par les impacts de la réalisation de ces projets dans le quartier.

Voir plus grand - l’échelle du quartier

En choisissant d’accorder dès le départ la priorité au caractère du quartier, nous favorisons une amélioration globale de l’environnement qui accueillera les nouveaux projets immobiliers. La conception de ces projets devrait donc répondre à des observations très concrètes, réalisées à l’échelle du quartier. Au cœur de cette réflexion, il faudrait notamment retrouver :

La réflexion peut aussi interroger la pertinence de construire ou de compléter des équipements collectifs, de rétablir des liens piétonniers ou cyclables et de verdir des secteurs pauvres en végétation pour rendre le quartier encore plus attrayant. Une fois cette étape bien avancée, il est temps de s’attarder à la forme des bâtiments proposés et de se soucier des choix architecturaux qui viendront animer ces projets.

L’architecture des bâtiments au service de la rue et du quartier

L’implantation, le gabarit et la volumétrie, la toiture, les ouvertures, les couleurs et la texture des matériaux sont quelques-uns des éléments du bâtiment qui font partie de ces choix architecturaux. Ils ont une influence sur l’animation de la rue, sur son côté invitant et chaleureux ainsi que sur le plaisir de s’y retrouver.

Le style architectural des projets immobiliers peut soit respecter le langage et les détails architecturaux retrouvés dans le secteur ou bien s’intégrer par effet de contraste dans le voisinage. Peu importe le parti choisi, l’approche utilisée devrait être justifiée par une analyse approfondie réalisée avant le projet et expliquer de quelle façon les choix qui ont été faits pour le bâtiment contribuent au caractère du quartier.

Il est important d’éviter que ces choix ne soient motivés que par une observation partielle ou bien par le maintien de seulement un ou deux éléments considérés de manière isolée. La réflexion qui précède la conception est donc essentielle pour que, au-delà du bâtiment, ce soit un véritable cadre de vie faisant écho aux caractéristiques du quartier qui soit construit.

Projet L'Espinay, à Québec © Vivre en Ville

Projet L'Espinay, à Québec © Vivre en Ville

Accueillant hier, accueillant aujourd’hui

À l’aide d’un processus éclairé et rigoureux, il est possible de concevoir des projets immobiliers soignés qui respectent le caractère naturel et bâti d’un quartier. De nouveaux commerces de proximité, des parcours piétonniers verdis et bien aménagés ainsi qu’une offre variée de logements de qualité sont autant d’exemples de transformations qui peuvent nous assurer de nombreux bienfaits et du plaisir au quotidien. Comme ce fut le cas pour nous lorsque nous sommes venus nous y installer, ce milieu de vie animé et habité peut accueillir de nouvelles personnes et leur offrir l’occasion de se loger, de se divertir ou de travailler.