L’urgence d’assainir le débat sur la densification

8 avril 2019 Articles de fond

Pour des villes amies du climat

L’urgence d’assainir le débat sur la densification

Cet article rédigé par l'équipe de Oui dans ma cour! a initialement été publié dans le magazine Urba de mars 2019. Il est reproduit ici avec autorisation.

Magazine Urba, mars 2019 / UMQDensifier les milieux déjà habités ne se fait pas sans heurts - nombre de municipalités l’apprennent à leurs dépens. Face aux défis des changements climatiques, il est urgent d’assainir le débat sur la densification, levier incontournable des villes amies du climat. Vivre en Ville propose quatre conditions pour une densification profitable à tous.

Les caractéristiques des milieux urbanisés favorables à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) sont bien connues : densité, mixité des activités, proximité, convivialité et offre de transport multimodale. Dans ce contexte, aménager nos villes pour le climat implique nécessairement de prioriser la consolidation urbaine, incluant la requalification et la densification des milieux déjà construits.

Reconstruire la ville sur la ville, au bon endroit

Densification et requalification dans le secteur de la Pointe-aux-Lièvres, à Québec / Vivre en VilleUne municipalité voulant diminuer son impact climatique identifiera les secteurs les plus stratégiques à consolider et y accueillera prioritairement la croissance, plutôt que de s’étendre sur de nouveaux territoires. Par conséquent, une densification favorable au climat implique des interventions sensibles, puisqu’il s’agit de transformer des milieux déjà habités, vécus et aimés.

Il demeure urgent d’accélérer la transformation des milieux de vie, d’autant que, d’ici 2030, le Québec accueillera 400 000 nouveaux ménages. Certes, comme l’affirment elles-mêmes les municipalités, il est essentiel de revoir la fiscalité municipale pour favoriser l’adoption d’un mode de développement urbain sobre en carbone (voir ci-dessous « Principes pour une réforme fiscale favorable à la densification»). Mais même dans le cadre fiscal actuel, chaque nouvelle construction, chaque réfection de rue est l’occasion d’améliorer la situation – ou, au contraire, de l’aggraver.

Comment accélérer l’adoption des bonnes pratiques par les promoteurs immobiliers? Comment outiller les citoyens afin de les aider à faire entendre leurs préoccupations ? Comment réfléchir ensemble à la ville que nous voulons habiter ?

Pour faciliter le passage à l’action, le projet Oui dans ma cour! stimule la collaboration entre les citoyens, les promoteurs et les municipalités. Par un dialogue constructif, il est possible d’améliorer la qualité des projets de transformation urbaine prenant place dans des milieux de vie établis.

Principes pour une réforme fiscale favorable à la densification

Une réforme fiscale et budgétaire responsable permettrait de favoriser les choix en faveur de la densification et rendrait celle-ci d’autant plus évidente que chacun paierait le coût réel de la poursuite de l’étalement urbain. Cette réforme devrait respecter quatre principes clés, à savoir:

1. Assurer l’équilibre des finances publiques à long terme, en faisant en sorte que les revenus couvrent non seulement les obligations courantes, mais aussi les investissements requis.

2. Assurer l’équité, en reflétant mieux le coût en services publics des choix des ménages et des entreprises.

3. Internaliser les coûts du développement, en particulier les dommages environnementaux et les frais assumés par les paliers supérieurs de gouvernement.

4. Être un levier du développement de collectivités viables, en encourageant les meilleures pratiques et en décourageant celles qui sont néfastes.

Quatre conditions pour une densification gagnant-gagnant

Se donner une vision d’ensemble… et expliquer les avantages !

La saturation du périmètre d'urbanisation ou l’atteinte de cibles de densité imposées par la planification contraignent un nombre croissant de municipalités à repenser leur mode de développement.

Un écueil consiste à présenter aux citoyens la densification d'un secteur comme une fatalité ou une fin en soi, tandis que la requalification de ce secteur, certes inévitable, offre l'occasion d'améliorer le milieu de vie existant à travers un projet rassembleur. Les projets de densification offrent en effet l’opportunité de requalifier des terrains abandonnés, de dynamiser les quartiers existants, de rentabiliser les investissements publics, de se doter de nouveaux équipements, d’offrir un choix d’habitations variées et bien localisées, etc.

L’expérience acquise au fil du projet Oui dans ma cour! a permis de constater l’amélioration des échanges lorsque chacun convient, malgré ses préférences personnelles, que cette densification comporte des avantages pour la collectivité.

Résilience et densification

À l’échelle d’une municipalité ou d’une MRC, la densification apparaît comme un outil tout désigné pour prévenir l’urbanisation des terres agricoles et des milieux naturels, dont les milieux humides. Rappelons que ces derniers sont primordiaux pour réguler le débit des cours d’eau et prévenir les inondations.

À l’échelle d’un quartier, d’une rue ou d’un site, une densification intégrant le verdissement permet de prévoir la rétention des eaux de pluie sur site et de diminuer les îlots de chaleur urbains, par exemple lorsque la toiture est végétalisée ou encore lorsque le stationnement est aménagé en souterrain, laissant la place aux espaces verts.

La requalification d’un secteur, par sa consolidation et sa densification, est également l’occasion de repenser les espaces publics et permet de rentabiliser une mise à niveau des infrastructures. Il y a lieu de saisir cette opportunité pour un verdissement à plus large échelle.

Ouvrir un réel dialogue

Exposition Oui dans ma cour ! / Vivre en Ville

Ouvrir le dialogue avec les parties prenantes nécessite la transparence de chaque partie sur ses objectifs. La municipalité considère que la grande hauteur a sa place à un endroit ? Elle l’explique. Le promoteur a acheté le terrain a un prix qui ne lui permet pas de réaliser un projet en dessous d’un certain seuil ? Il le justifie.

Le dialogue identifie ce qui est à perdre ou à gagner pour chacun avec les transformations à venir. Cet exercice constitue une étape à ne pas négliger, en y accordant le temps nécessaire et un moyen de rétroaction démontrant l’écoute et la prise en compte de ces enjeux par la municipalité.

Dans le contexte d’un projet immobilier en particulier, le succès repose sur la participation proactive du promoteur concerné, en plus de la municipalité, des citoyens et des différents acteurs de la société civile, ainsi que sur l’ouverture de chacune de ces parties à faire un pas vers la réalisation d’un projet rassembleur.

Veiller à l’intégration des projets dans leur milieu

Les allées de Bellevue, à Québec / Vivre en Ville

Nombre d’éléments qui forgent le caractère du quartier - le type bâti, le tracé des rues, la végétation, etc. - sont appelés à évoluer dans un contexte de densification. Le dialogue permet d’identifier lesquels sont particulièrement valorisés par les citoyens et d’y porter une attention dans les transformations à venir. Encadrer les projets de densification à l’aide de balises claires, établies en fonction du caractère du lieu, contribue à une insertion réussie dans les milieux existants.

Ainsi, plutôt que de présenter la densité comme un nombre absolu (p.ex. coefficient d’occupation du sol, densité de logements, hauteur maximale autorisée), la municipalité gagne à illustrer les différentes formes que peut prendre la densité, et ce, à l’aide d’exemples concrets. Cette façon de procéder clarifie les attentes de la municipalité auprès des promoteurs et permet aux citoyens d’identifier ce qu'ils sont prêts à accueillir dans leur milieu et d’anticiper le changement.

Contribuer à la qualité du milieu de vie

Différentes mesures permettent de mettre la densification d’un secteur au service de la qualité de vie du milieu, parmi lesquelles: minimiser l’impact visuel du stationnement, être proactif face aux potentiels enjeux de circulation, améliorer les conditions de déplacement à pied, à vélo ou en transport en commun.

Le verdissement du voisinage grâce à un projet particulier est une stratégie simple offrant une plus-value pour un projet et son milieu d’insertion. La plantation d’arbres en façade avant, l’aménagement de plates-bandes fournies, l’intégration de la végétation aux balcons, aux façades et aux toits sont autant d’avenues pour ajouter verdure et fraîcheur au quartier, à la ville.

(Re)partir du bon pied

Si le débat entourant la densification est souvent sensible, encourageons-nous : chaque nouveau projet de densification bien intégrée aide à faire évoluer l’opinion publique à ce sujet et à rehausser le niveau de qualité des projets à venir. Le 4e Rendez-vous Collectivités viables organisé par Vivre en Ville, le 25 avril prochain, portera sur le thème de Oui dans ma cour!. Cet évènement sera l’occasion de découvrir les formes et les processus gagnants pour densifier nos villes et ainsi tendre vers une croissance urbaine à faible impact climatique.

Ne manquez rien de «Oui dans ma cour !» : inscrivez-vous à l'infolettre