Lettre ouverte | Warwick : des voisins à proximité pour croître en beauté

24 janvier 2020 Dans le journal

Dans une belle lettre ouverte diffusée le 24 janvier, le maire de Warwick souligne très bien les enjeux de la consolidation urbaine.
Il souhaite que sa ville réussisse à retenir la population existante et à répondre à l'arrivée de nouveaux résidents. Tout en consolidant son noyau urbain, il émet la volonté de préserver le cadre et la qualité de vie qui font la force de la collectivité. Pour le maire, Diego Scalzo, cette orientation est incontournable. Avec une belle plume sensible, il appelle à «faire les choses correctement» et à accueillir de manière ouverte des «voisins à proximité».

À l’attention de la population de Warwick,

En tant que maire de Warwick, je souhaite partager cette réflexion avec vous. D’abord, force est de réaliser que notre belle ville se développe. Plusieurs projets résidentiels, commerciaux, agricoles et industriels cognent à nos portes. En tant que maire, mon devoir est de travailler avec le conseil municipal et avec vous, citoyens de Warwick afin de maintenir la prospérité de notre territoire et de faire en sorte d’assurer une cohésion sociale au sein de la population. En termes clairs, vivre dans un milieu où nous sommes bien ensemble.

Cela dit, les espaces pour s’établir se font de plus en plus rares. Oui, Warwick a une superficie d’environ 100 kilomètres carrés. Cependant, l’agriculture occupe une grande partie de ce territoire. En tant que maire et citoyen, je crois qu’il faut être fiers de protéger ces espaces dédiés à notre autonomie alimentaire. Par conséquent, nous sommes dans l’obligation de densifier le noyau urbain, c’est-à-dire dans certains cas de reconvertir, dans la mesure du possible, des lieux abandonnés, sinistrés, et défraîchis… Pourquoi cette obligation? Parce que plusieurs personnes souhaitent, d’une part, demeurer à Warwick et, d’autre part, s’établir à Warwick.

Il faut se rappeler que depuis plusieurs années, le conseil municipal mise sur la beauté des paysages (une fleur dans les Bois-Francs), la qualité de vie (pour toutes les générations) et l’activité économique (créer de la richesse pour tous) comme moteurs de développement de notre collectivité. Ces efforts portent fruits. En conséquence, de plus en plus de personnes, d’un peu partout en région, souhaitent s’établir ici pour ces raisons.

Aussi, on constate une volonté de nombreux concitoyens de demeurer à Warwick. Depuis plus d’une décennie, on remarque un exode important des aînés de Warwick vers de plus grands centres. Parmi les raisons évoquées de ces départs, on note le faible taux de logements locatifs accessibles à Warwick. À la lumière de ce constat, les décideurs (les élus, les comités et l’appareil municipal) s’avèrent réceptifs à la construction de logements en ville pour accommoder, notamment, nos concitoyens qui souhaitent vivre plus modestement, une transition normale lorsqu’on arrive à un certain âge entre autres.

Dans toute cette dynamique, nous avons le souci de faire les choses correctement, dans le respect des lois et des règlements, mais aussi dans le respect du bien commun, de l’environnement et maintenir en place un esprit de cohabitation harmonieux dans les différents quartiers en tenant compte d’une densification urbaine raisonnable. En fait, nous sommes d’avis qu’il est normal d’avoir des voisins à proximité lorsque l’on vit en ville.

Enfin, je nous invite tous à être fiers de vivre dans une communauté inclusive, très solidaire, résiliente, respectueuse et capable de partager sa qualité de vie avec autrui. Nos bâtisseurs résumaient cette vision comme suit : «savoir croître en beauté».

Merci de votre précieuse compréhension.

Diego Scalzo, maire de Warwick

Ne manquez rien de «Oui dans ma cour !» : inscrivez-vous à l'infolettre