Faire rimer densification avec végétation : Seattle et Portland

20 septembre 2018 Dans le journal

Contrairement aux idées reçues, la densification ne se fait pas nécessairement au détriment de la végétation. À Seattle, comme le rapporte l'Institut Sightline, il est possible de combiner les deux.

Plus intéressant encore, il apparait que ce sont les quartiers qui se densifient qui voient leur canopée augmenter, alors que les milieux résidentiels principalement composés de maisons individuelle perdent un peu de leur verdure ! Un phénomène, sans doute contre-intuitif pour beaucoup, qui s'explique notamment par le fait que les nouveaux projets immobiliers s'implantent souvent sur d'anciens terrains commerciaux, institutionnels ou industriels peu végétalisés, où il est possible de réaliser d'importants gains dans ce domaine, que ce soit sur l'espace public ou sur les terrains privés, ce qui participe à améliorer le caractère du quartier. Et si ces questions vous intéressent, l'article dresse également un portrait intéressant des connaissance en matière d'évaluation et de suivi de la présence végétale. 

Dans la même veine, un autre article au sujet de Portland celui-ci, illustre différents projets qui ont produit une véritable amélioration sur tous les plans : plus de logements ou d'activité, un cadre bâti plus intéressant ET plus de végétation ! En voici quelques-uns... et n'hésitez pas à nous partager des bons coups de ce genre au Québec via notre appel à témoignages ou en commentaires !

Northwest Pettygrove Street

Southwest River Parkway and Gaines

Southwest 12th and Clay

North Williams and Failing

Northeast 99th and Glisan

Northeast 41st and Tillamook

Ne manquez rien de «Oui dans ma cour !» : inscrivez-vous à l'infolettre