Portraits de la densification > Les nouveaux bâtiments > Le Manoir Saint-Bruno, phase III

Le Manoir Saint-Bruno, phase III

Une résidence pour aînés intégrée à son quartier

Ville

Saint-Bruno-de-Montarville

Quartier

Centre-ville

Type de bâtiment

Multilogement

Type d'intervention

Addition

Densité nette

177 log./ha

Nombre de logements

118

Source : Vivre en Ville

Tirer profit des atouts du lieu pour un projet bien intégré

La construction du Manoir Saint-Bruno, une résidence pour personnes aînées qui se décline en trois bâtiments construits en autant de phases, s’est achevée en 2008. C’est le dernier bâtiment (phase III) qui fait l’objet de la présente fiche. Il se trouve à l’arrière des deux premiers bâtiments,  et a été construit en remplacement de bâtiments d’un à deux étages. 

Une hauteur qui se fait discrète

La volumétrie [?] du bâtiment de la phase III du Manoir Saint-Bruno a été réfléchie de manière à créer une gradation des hauteurs vers le cœur de l'îlot [?] pour favoriser une intégration harmonieuse de ce bâtiment dans le quartier, puisqu’il est de plus fort gabarit que les bâtiments voisins. Ainsi, la façade donnant sur la rue de Montarville présente une hauteur de trois étages tandis que la partie centrale du bâtiment fait cinq étages. 

Trois étages en bordure de rue, cinq en cœur d’îlot. Le bâtiment s’intègre dans son quartier en ayant une volumétrie qui s’adapte à celles des constructions voisines. Source : Vivre en Ville

Une végétation abondante et plusieurs accès. Les portions les plus hautes du bâtiment sont masquées par une végétation abondante. Même s’il est situé au cœur d'îlot, le Manoir peut être rejoint par plusieurs accès qui le relient aux rues locales. Le cheminement des piétons à travers le stationnement pourrait être mieux délimité pour accroître la sécurité des déplacements. Source : Vivre en Ville

Une rue conviviale et animée

L’implantation [?] d’une partie du bâtiment le long de la rue de Montarville a permis de créer un encadrement [?] de la rue, créant ainsi un environnement à échelle humaine [?]. Les cases de stationnement se retrouvent en retrait et dissimulées derrière une végétation dense, ce qui contribue à un paysage de rue de qualité. 

La convivialité et la localisation du nouvel espace public en font un point de rencontre et de passage pour les résidents et visiteurs du quartier, qui tirent aussi profit de l’ajout d’une pharmacie avec la construction de ce nouveau bâtiment. 

Trois étages et un espace public pour une insertion réussie  L’aménagement d’un espace de rassemblement et de promenade donnant sur la rue de Montarville est à souligner. Cette place est aménagée directement sur le terrain de la résidence et est à la disposition des résidents du Manoir de même que des voisins et autres passants. Source : Vivre en Ville

En a-t-on vraiment besoin?

Développer une offre en logements pour les personnes aînées constitue un axe d’intervention prioritaire de la Politique de l’habitation de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville (2018). La municipalité constate en effet des besoins grandissants compte tenu du vieillissement de sa population. Entre 2006 et 2016, la population âgée de 65 ans et plus a connu la plus forte croissance démographique et celle-ci se poursuivra dans les prochaines années. Les personnes de 85 ans et plus sont d’ailleurs deux fois plus nombreuses (+108 %) en 2016 qu’en 2006. 

De plus en plus d’aînés font une transition vers le marché locatif

Une offre en logements adaptée aux personnes aînées est essentielle considérant leurs besoins spécifiques. Le taux d’inoccupation [?] des chambres et appartements destinés aux personnes aînées dans le secteur est de la Rive-Sud de Montréal est en deçà de la moyenne métropolitaine et indique une demande légèrement plus soutenue pour des logements adaptés aux personnes aînées dans ce secteur. En effet, les taux d’inoccupation sont de 8,1 % pour les chambres et de 7,1 % pour les appartements dans la région de Saint-Bruno-de-Montarville alors que ces taux se situent à 9,3 % et 8,7 % pour la région métropolitaine de Montréal (SCHL, 2020). 

Le bon endroit pour accueillir de nouveaux voisins

Le Manoir Saint-Bruno se démarque par sa localisation au cœur du centre-ville de Saint-Bruno-de-Montarville. En étant situés au centre-ville, les résidents du Manoir peuvent également profiter d’activités socioculturelles à proximité et ainsi prendre part à la vie communautaire de leur ville. 

Offrir la proximité aux personnes aînées.  La proximité à divers commerces et services est un atout considérable pour demeurer actif. Autour du Manoir, on retrouve cafés, épiceries, parcs, institutions bancaires, pharmacies et restaurants. Source : Vivre en Ville


Plus de logements, mais aussi plus de commerces. Le rez-de-chaussée accueille plusieurs commerces. Ceux-ci sont facilement accessibles depuis la rue de Montarville. Ce bâtiment est donc venu augmenter l’offre commerciale du centre-ville en plus d’y accroître le nombre de résidents. Source : Vivre en Ville

Un secteur bien desservi en bus. Plusieurs lignes d’autobus circulent sur les rues adjacentes au nouveau bâtiment. Certaines lignes relient le centre-ville de Saint-Bruno-de-Montarville au terminus de Longueuil. Ce service est offert deux fois par heure en heure de pointe. Source : Vivre en Ville

Choix du mode de transport dans le voisinage pour le travail. Un milieu où on peut se passer d’une voiture... ou d’un permis. Accueillir des résidents au centre-ville de Saint-Bruno-de-Montarville s’avère un atout du point de vue de la mobilité durable, puisque ce sont des secteurs où les modes collectifs et actifs [?] sont davantage utilisés. Les caractéristiques de mixité d’activité et de convivialité soutiennent ces modes de transport. Source : Vivre en Ville, d’après Statistique Canada, 2016. 

Que dit le zonage?

Afin d’aller de l’avant avec la construction de la résidence pour aînés, le règlement de zonage [?] de la Ville a été modifié. Ces modifications portaient notamment sur la hauteur afin d’autoriser la construction d’un bâtiment de cinq étages. Le nombre de cases de stationnement par logement a aussi été modifié de manière à ce qu’il soit en deçà du règlement alors en vigueur. 

Une dérogation mineure a été accordée pour autoriser l’empiètement des balcons en porte-à-faux sur la façade qui donne sur la rue de Montarville. Cette caractéristique permet de créer une ambiance plus animée, contribuant à la qualité du lieu et à son échelle humaine.

En bref

Les bons coups

Les points faibles

Références

FADOQ. Les aînés et le logement : une situation particulière, [En ligne], 21 octobre 2016. [PDF]. (Consulté le 7 décembre 2020). 

JOURNAL LE PROPRIÉTAIRE. Enquête SCHL sur les résidences pour aînés : résultats variés en 2007, [En ligne], 28 avril 2008. [https://leproprietaire.apq.org]. (Consulté le 7 décembre 2020). 

LES VERSANTS. Une ville vieillissante,  [En ligne], 8 février 2017. [https://www.versants.com/une-ville-vieillissante/]. (Consulté le 7 décembre 2020). 

OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL. Politique de l’habitation de Saint-Bruno-de-Montarville, [En ligne], s.d. [PDF]. (Consulté le 7 décembre 2020). 

SCHL. [SOCIÉTÉ CANADIENNE D’HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT] Données de l’Enquête sur les résidences pour personnes âgées, [En ligne], 11 juin 2020. [https://www.cmhc-schl.gc.ca]. (Consulté le 7 décembre 2020). 

SCHL. [SOCIÉTÉ CANADIENNE D’HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT] Logements locatifs pour aînés, Canada, provinces et régions métropolitaines, [En ligne], 31 mars 2018. [https://www.cmhc-schl.gc.ca]. (Consulté le 7 décembre 2020). 

STATISTIQUE CANADA. Profil du recensement, Recensement de 2016, Aire de diffusion 24580576, [En ligne], 2020. [https://www12.statcan.gc.ca]. (Consulté le 7 décembre 2020).

Découvrir d'autres portraits

Le Triptyque

Lévis, Vieux-Lauzon

Chez Bayard

Québec, Saint-Sauveur

Le Platopolis

Montréal, Plateau-Mont-Royal

Voir plus