Portraits de la densification > Les nouveaux bâtiments > Les Habitations Paradoxe

Les Habitations Paradoxe

Transformer un presbytère pour allier patrimoine, densification et abordabilité

Ville

Montréal

Quartier

Ville-Émard

Type de bâtiment

Multilogement

Type d'intervention

Densité nette

84 log./ha

Nombre de logements

12

Conception

Rayside Labossière

Réalisation

Constructions Bâtiments Québec (BQ) inc.

Source : Rayside Labossière architectes

Recycler un bâtiment en logements sociaux, c'est aussi ça la densification

Le presbytère de l’église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours a été transformé pour accueillir douze logements sociaux [?] dédiés à des parents monoparentaux et à des jeunes en transition. Pour leur part, le sous-sol du presbytère et l’église ont été réaménagés pour accueillir les bureaux et les activités de l’entreprise d’économie sociale le Groupe Paradoxe, de même qu’une salle multifonctionnelle exploitée par le Théâtre Paradoxe. 

En effet, l’église a été réaménagée pour inclure au sous-sol des salles de pratique, d’enregistrement et d’entreposage. Le centre de formation du Groupe Paradoxe y forme des apprentis techniciens scéniques, vidéo et audio, dans l’objectif de favoriser l’insertion sociale et professionnelle dans le domaine du spectacle et de l’événementiel. La salle multifonctionnelle accueille différents événements dans la nef et le jubé de l’église.

La cour avant des Habitations Paradoxe, la terrasse St-Georges, accueille également certains événements coproduits par l’Arrondissement du Sud-Ouest et le Théâtre Paradoxe.

Toutes ces interventions ont permis autant à l’église qu’à son presbytère de retrouver leur rôle de lieu de rassemblement au sein de la communauté de Ville-Émard. 

 

Densifier… sans construire. Il faut être bon observateur pour deviner que l’ancien presbytère a laissé sa place à des logements, car l’aspect extérieur de l’édifice, désigné bâtiment d’intérêt patrimonial et architectural, a été conservé en grande partie. Cet ajout de nouveaux voisins dans le quartier s’est fait de manière à allier densification [?], mise en valeur du patrimoine et abordabilité, un rare tour de force. Source : Rayside Labossière architectes 

Du répit au cœur de la ville

La mission des Habitations Paradoxe est d’accorder un moment de transition, qui peut durer jusqu’à deux ans, à des jeunes et à des parents. Certains d’entre eux suivent également la formation offerte par le Groupe Paradoxe. Depuis les débuts des Habitations, 34 personnes ont bénéficié soit d’un des huit lofts ou des quatre 3 ½.

Ces logements font partie du programme Supplément au loyer de la Société d’habitation du Québec qui finance une partie du loyer afin d’en assurer l’abordabilité. 

L’entreprise d’économie sociale Bâtir son quartier et le Regroupement économique social du Sud-Ouest ont également collaboré à la réalisation de ce projet.  

De nouveaux espaces de rassemblement qui profitent à tous. La densification gagnant-gagnant, c’est aussi voir apparaître un nouvel espace où tenir les évènements du quartier. La cour avant des Habitations, la terrasse St-Georges, profite ainsi à toute la collectivité lors d'événements coproduits par l’Arrondissement du Sud-Ouest et le Théâtre Paradoxe. Source : Google Street View

L’effet boule de neige et la création du Parvis des Champs

Le projet de requalification [?] du presbytère et de l'église par le Groupe Paradoxe a encouragé l’Arrondissement du Sud-Ouest à aménager, dans le cadre du Programme d’implantation des rues piétonnes et partagées, une placette publique en avant du théâtre, sur la rue de Biencourt, entre le boulevard Monk et la rue Briand, pour contribuer davantage à la revitalisation [?] du secteur. 

D’abord installée de façon temporaire, la placette sera aménagée de façon permanente à la suite d’un concours de design et d’une consultation citoyenne. Une noue [?] servira à recueillir les eaux de pluie, des bancs, bacs de potager, tables et abris seront installés et de nombreux végétaux seront plantés et choisis spécialement pour y attirer insectes et oiseaux. C’est pourquoi l’Arrondissement désigne cet espace comme un « prolongement naturel du parvis de l’ancienne église ».

Une densification gagnant-gagnant. La requalification du presbytère et de l'église par le Groupe Paradoxe a eu un effet d'entraînement dans le quartier. Le Parvis des Champs, sur la rue de Biencourt, fera bientôt le bonheur des cueilleurs et cueilleuses du quartier qui pourront profiter du potager. Source : Mousse Architecture de paysage + Collectif Escargo 

En a-t-on vraiment besoin?

En 2036, 130 000 ménages [?] additionnels par rapport à 2016 chercheront un logement à Montréal (ISQ, 2015) tandis qu’en octobre 2019, le taux d’inoccupation [?] des logements locatifs à Montréal était aussi bas que 0,3 % dans le Sud-Ouest (SCHL). Cela va sans dire, la rareté des logements se fait sentir. 

Pour améliorer les conditions de vie des résidents, le Plan d’urbanisme [?] vise un développement immobilier ayant des bénéfices sociaux et économiques pour la population locale. Le Groupe Paradoxe, un projet aux multiples facettes pour soutenir différentes causes, s’inscrit dans cette ambition. 

Par ailleurs, l’Arrondissement du Sud-Ouest a pour objectif de revitaliser le secteur dans lequel se trouvent les Habitations Paradoxe et considère la rue Monk comme une rue commerciale structurante à consolider [?]. La réhabilitation [?] de l’église et de son presbytère participe dès lors à une revitalisation [?] plus large, au bénéfice de l’ensemble de la communauté locale. 

 

Le bon endroit pour accueillir de nouveaux voisins. Le boulevard Monk est une importante artère commerciale et l’ancienne église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours en constitue en quelque sorte le cœur. Les Habitations sont ainsi idéalement situées pour renforcer ce pôle de quartier. Source : Vivre en Ville

Habiter à 11 minutes du métro. Pour se déplacer, les nouveaux résidents ont accès à des lignes d’autobus, au métro de même qu’à des voitures et des vélos en libre-service. De plus, le parc Angrignon et la piste multifonctionnelle qui longe le canal de Lachine sont deux attraits majeurs du quartier dont peuvent bénéficier les nouveaux voisins des Habitations Paradoxe. 

 

Choix du mode de transport dans le voisinage pour le travail Source : Vivre en Ville, d’après Statistique Canada, 2016. 

Que dit le zonage?

Pour réaliser la réhabilitation [?] des bâtiments concernés, une modification au plan d’urbanisme [?] de la Ville de Montréal a été nécessaire et, pour cette raison, une consultation publique s’est tenue en 2011.  

L’Arrondissement du Sud-Ouest a par la suite encadré le projet par une procédure de projet particulier (PPCMOI) [?], qui permettait certaines dérogations au zonage [?], ainsi que par le règlement sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) [?] en vigueur qui a guidé la qualité architecturale et l’intégration de l’intervention. 

Le conseil d’arrondissement a ajouté des critères en lien avec les espaces de stationnement et la voie d'accès à l'aire de chargement, à savoir que ces derniers devaient être intégrés de manière à respecter le caractère patrimonial du lieu.  

Dérogations au règlement de zonage en vigueur :

En bref 

Les bons coups

 

Références

ARRONDISSEMENT LE SUD-OUEST. Bilan – Plan d’action de revitalisation du boulevard Monk, [En ligne], novembre 2019. [PDF] (Consulté le 2 décembre 2020). 

ARRONDISSEMENT LE SUD-OUEST. « Boulevard Monk », Règlement sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA), [En ligne], 2019. [PDF] (Consulté le 2 décembre 2020). 

ARRONDISSEMENT LE SUD-OUEST. « Fiche de zonage : 0058, Règlement d'urbanisme 01-280, [En ligne], 2019. [PDF] (Consulté le 2 décembre 2020). 

ARRONDISSEMENT LE SUD-OUEST. « Résolution: CA11 22 0305 », Extrait authentique du procès-verbal d’une séance du conseil d'arrondissement, [En ligne], 6 septembre 2011. [PDF] (Consulté le 2 décembre 2020). 

ARRONDISSEMENT LE SUD-OUEST. « Résolution: CA13 22 0445 », Extrait authentique du procès-verbal d’une séance du conseil d'arrondissement, [En ligne], 20 novembre 2013. [PDF] (Consulté le 2 décembre 2020). 

ARRONDISSEMENT LE SUD-OUEST. « Résolution: CA17 22 0017 », Extrait authentique du procès-verbal d’une séance du conseil d'arrondissement, [En ligne], 17 janvier 2017. [PDF] (Consulté le 2 décembre 2020). 

DESIGN MONTRÉAL. Aménagement du Parvis De Biencourt, [En ligne], 5 octobre 2017. [https://designmontreal.com/concours/amenagement-du-parvis-de-biencourt] (Consulté le 2 décembre 2020). 

GROUPE PARADOXE. Groupe Paradoxe, [En ligne], s.d. [https://www.paradoxe.ca] (Consulté le 2 décembre 2020). 

ISQ. [INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC] Projections de ménages, [En ligne], 2015. [https://www.stat.gouv.qc.ca]. (Consulté le 26 novembre 2020).

RAYSIDE LABOSSIÈRE. Les Habitations Paradoxe, [En ligne], s.d. [https://www.rayside.qc.ca/?portfolio_page=les-habitations-paradoxe] (Consulté le 2 décembre 2020). 

SCHL. [SOCIÉTÉ CANADIENNE D’HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT] Enquête sur les logements locatifs, centres urbains : taux d’inoccupation, [En ligne], Octobre 2019.  [https://www.cmhc-schl.gc.ca]. (Consulté le 26 novembre 2020). 

STATISTIQUE CANADA. Profil du recensement, Recensement de 2016, Aire de diffusion 24661036, [En ligne], 2020. [https://www12.statcan.gc.ca]. (Consulté le 26 novembre 2020).

VILLE DE MONTRÉAL. « Grand prix 2017 - Théâtre Paradoxe », Opération Patrimoine, [En ligne], s.d. [https://ville.montreal.qc.ca/operationpatrimoine/grand-prix-2017-theatre-paradoxe] (Consulté le 2 décembre 2020). 

VILLE DE MONTRÉAL. Parvis De Biencourt, [En ligne], s.d. [https://ville.montreal.qc.ca/ruespietonnes/rue/parvis-de-biencourt] (Consulté le 2 décembre 2020). 

VILLE DE MONTRÉAL. Plan d’urbanisme, [En ligne], juin 2005. Montréal. [http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=2761,142423894&_dad=portal&_schema=PORTAL] (Consulté le 26 novembre 2020).

Découvrir d'autres portraits

Les Allées de Bellevue

Québec, Saint-Sacrement

Le Platopolis

Montréal, Plateau-Mont-Royal

La rivière Saint-Charles

Québec, Saint-Roch, Saint-Sauveur, Vanier, Limoilou

Voir plus