Portraits de la densification > Les nouveaux voisins > Jean-Claude et Liliane

Jean-Claude et Liliane

Saint-Sacrement, Québec

Source : Francis Fontaine Photographe - Vivre en Ville

« On est comme une microsociété », s’exclame Liliane. Elle parle de ce qui est son chez-soi depuis maintenant sept ans. Son copain Jean-Claude et elle ont laissé derrière eux leur condo dans lequel ils ont vécu pendant 28 ans pour se lancer dans un projet unique en son genre. « Il y a eu le projet de cohabitat. On a été assez fous pour embarquer. » 

Cohabitat Québec est un projet d’autopromotion, situé dans le quartier Saint‑Sacrement à Québec. C’est le fruit d’un processus de longue haleine où il a fallu tracer une nouvelle voie qui ouvre maintenant la porte à d’autres projets innovants. Les fondateurs et résidents initiaux ont planifié eux-mêmes, sans promoteur immobilier, ce projet en fonction de leurs besoins spécifiques et de leurs aspirations. Source : Francis Fontaine Photographe - Vivre en Ville

Le complexe multigénérationnel loge dorénavant une centaine de personnes dans 42 unités d’habitation. Le projet est décrit comme « une communauté de voisins dans un village urbain » par les résidentes et les résidents, qui sont tous propriétaires de leur logement. C’est cette communauté qui a attiré Liliane et Jean-Claude, rendus las de la vie parfois un peu trop individuelle des immeubles multilogements conventionnels. 

Source : Francis Fontaine Photographe - Vivre en Ville

Jean-Claude est le sixième d’une famille de dix enfants. Il aspirait à  retrouver la vie communautaire. C'est chose faite. Liliane souligne : « La participation collective et les responsabilités sont à la base du cohabitat. Ça vient avec une vie sociale riche. »

Cohabitat Québec permet de rassembler petits et grands à travers des espaces communs, des défis culinaires, des tournois de hockey bottine, des excursions groupées et bien plus encore. Source : Francis Fontaine Photographe - Vivre en Ville

Après toutes ces années, Jean-Claude et Liliane parlent toujours avec autant de passion de ce projet qu’ils ont vu grandir et qui constitue un nouveau modèle d’habitation conciliant vie communautaire, solidarité et propriété privée. Source : Francis Fontaine Photographe - Vivre en Ville

« En vieillissant, on est plus contemplatif. On n’a pas besoin de toute cette animation. C’est plus difficile de suivre le rythme des plus jeunes. » Ce qu’ils cherchent pour la suite? Un endroit un peu plus calme, avec moins d’implications et un ascenseur pour leur simplifier la vie. Ils envisagent de déménager dans un complexe locatif pas trop loin de la ville et ainsi de devenir locataires pour se libérer des obligations liées à la propriété, tout en restant près des théâtres, des bons restaurants et des beaux endroits pour se promener. 

Ce sera pourtant difficile pour eux de quitter la famille élargie qu’ils ont trouvée et ce projet dont ils parlent avec une telle fierté. Et ils ont de quoi être fiers, ayant contribué à réinventer la densification en imaginant un nouveau modèle d’habitat conçu par et pour ses résidents. 

Découvrir d'autres portraits

Pascale

Québec, Saint-Roch

Raphaël

Montréal, Rosemont

Clémentine

Montréal, La Petite-Patrie

Voir plus