Portraits de la densification > Les nouveaux voisins > Julienne

Julienne

Saint-Jean-Baptiste, Québec


Source : Francis Fontaine Photographe - Vivre en Ville

Du plus loin qu’elle se souvienne, Julienne a toujours adoré vivre au cœur de l’action.

Pour cette native de Saint-Adrien-de-Ham en Estrie, découvrir la ville de Sherbrooke lors de ses études en enseignement a été comme une révélation. Ainsi, quand ses trois filles lui ont proposé en 2011 de monter un projet intergénérationnel en plein cœur de Québec, ça ne lui a pas pris beaucoup de courage pour faire le saut.

Les quatre femmes ont acheté ensemble un immeuble quasi centenaire dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, à Québec, et ont mandaté une firme d’architecture pour y ajouter un étage et, dans un même temps, un quatrième foyer. 

Le projet s’est vu décerner le prix de mérite architectural. Source : Francis Fontaine Photographe - Vivre en Ville

Julienne a maintenant l'occasion de se rapprocher de ses filles et de ses petits-enfants. Ils se croisent à l’improviste dans la cour et se retrouvent au BBQ durant les belles journées d’été. Source : Francis Fontaine Photographe - Vivre en Ville

Julienne a fait le choix de devenir locataire – « C’était trop stressant d’être propriétaire » – et s’est installée au rez-de-chaussée. Malgré la proximité de l’effervescente rue Saint-Jean, elle bénéficie d’une belle tranquillité, même en logeant au niveau de la rue. Aussi, la grande fenestration fait que son appartement orienté franc ouest déborde de lumière. Quand on demande à Julienne ce qu’elle aime le plus dans son quartier d’adoption, elle répond, l’émotion dans la voix : « De voir le soleil se coucher le soir. » 

Les trottoirs escarpés et le dénivelé du quartier lui donnent parfois du fil à retordre : « Ça tient en forme. Je monte la côte et je redescends »,  explique-t-elle en éclatant de rire, bien qu’elle aimerait que l’entretien des trottoirs soit un peu plus assidu. 

Julienne s’est ainsi départie de sa voiture – « Moi, je marche, je marche » – et a fait ses adieux, en même temps, à son club de scrabble, qui était rendu trop loin par rapport à son nouveau chez-soi. Cela a néanmoins été l’occasion de développer une amitié avec une autre joueuse voisine. Source : Francis Fontaine Photographe - Vivre en Ville

Julienne habite à quelques pas de l’avenue Cartier : « Comme c’est beau! On est prêt de tout. J’ai deux épiceries, je peux aller à l’une ou à l’autre, je peux aller au Grand Théâtre, ou à l’autre théâtre en basse-ville. C'est très facile de voyager là où je suis. C’est une place de rêve. » 

Regrette-t-elle parfois son déménagement? La réponse est simple : non. Elle se voit vieillir ici. Aujourd’hui, elle a hâte de retourner au théâtre et d’assister de nouveau à des concerts. « Moi, j’aime la ville, je vis en ville, je suis bien contente. »

Découvrir d'autres portraits

Jean-Claude et Liliane

Québec, Saint-Sacrement

Claudie

Québec, Limoilou

Marion

Montréal, La Petite-Patrie

Voir plus