Portraits de la densification > Les nouveaux bâtiments > La résidence Bilodeau-Larrivée

La résidence Bilodeau-Larrivée

Un agrandissement contemporain pour réunir une mère et ses trois filles

Ville

Québec

Quartier

Saint-Jean-Baptiste

Type de bâtiment

Plex

Type d'intervention

Agrandissement

Densité nette

200 log./ha

Nombre de logements

4

Conception

Bouchard-Boucher (en consortium avec Maurice Martel architecte)

Réalisation

Construction Citadelle

Source : Francis Fontaine Photographe - Vivre en Ville

Un projet intergénérationnel et de densification douce

La Résidence Bilodeau-Larrivée est le résultat d’un projet familial de trois filles et de leur mère désirant se rapprocher les unes des autres. Le lieu choisi surplombe la falaise qui sépare la basse-ville et la haute-ville, dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, à Québec. À un immeuble quasi centenaire ont ainsi été ajoutés, en 2011, un étage et une extension à l’arrière pour accueillir un quatrième foyer. Chacune des femmes de la famille a donc son logement. La densification [?], c’est aussi ça : offrir l’opportunité de créer un projet de vie à son image.

De larges balcons à l’arrière et une petite cour permettent aux membres de la grande famille de se croiser ou de se retrouver à l’improviste. Côté rue, les logements bénéficient d’une vue imprenable sur la basse-ville de Québec, les montagnes et le coucher de soleil.


Un style pas tout à fait nouveau! Les architectes à la tête du projet ont opté pour un agrandissement [?] qui ajoute une touche contemporaine tout en proposant un rappel de l’architecture du 20e siècle du quartier. Les passantes et passants peuvent maintenant contempler la tôle à la canadienne qui a été apposée selon la méthode traditionnelle sur les façades de l’étage supérieur et sur la fenêtre en saillie.Source : Google Street View, 2007 et Francis Fontaine Photographe - Vivre en Ville



Un bâtiment plus haut, mais aussi plus profond. L’agrandissement de l’immeuble familial ne s’est pas fait qu’en hauteur, mais aussi en profondeur. La brique récupérée durant les travaux a d’ailleurs été recyclée pour cet agrandissement latéral. Source : Google Street View, 2009 et Francis Fontaine Photographe - Vivre en Ville


Une transition douce. La manière dont a été conçu le 3e étage permet à l’édifice de marquer une transition des hauteurs entre les bâtiments voisins qui ont deux et quatre étages. De plus, l’extension reprend en grande partie la forme et l’alignement (marges de recul) des bâtiments voisins, lui permettant de s’intégrer harmonieusement dans le quartier. Source : Vivre en Ville

En a-t-on vraiment besoin?

En octobre 2019, selon la SCHL, le taux d’inoccupation [?] des maisons en rangée et des appartements de la haute-ville de Québec, où se situe la résidence, était aussi bas que 1,7 %. Ce taux diminue depuis plusieurs années et atteste d’une rareté de logements dans le quartier. De plus, l’ISQ (2015) prévoit, entre 2016 et 2036, l’arrivée de plus de plus de 25 000 ménages [?] supplémentaires sur le territoire de la ville de Québec. C’est donc autant de nouveaux logements qui devront être construits. 

Face à cette forte augmentation de la demande en logements, la Ville de Québec a inscrit dans son plan d’urbanisme [?] l'objectif de revitaliser [?] les secteurs résidentiels anciens ou vieillissants afin d'améliorer le cadre de vie qu’ils offrent, de les rendre plus attractifs pour de nouveaux résidants et d'accroître l'offre résidentielle. Le désir de densifier s’accompagne aussi de celui de mettre en valeur les constructions témoins d’une autre époque, comme celles que l’on retrouve dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste. 

La densification douce fait partie d’un cocktail de solutions pour répondre à la demande en logements autrement que par l’étalement urbain, tout en s’harmonisant avec le caractère du quartier. 

Le bon endroit pour accueillir de nouveaux voisins

Idéalement situé dans le quartier Saint-Jean-Baptiste qui est encerclé par plusieurs des attraits majeurs de la ville de Québec, cet ajout de logement s’est fait à quelques pas de la rue Saint-Jean, avec tous ses commerces et services, et du parc Lucien-Borne. 

La promenade de la tour Martello 4, située en face du projet, offre une vue imprenable sur la basse-ville et permet de la rejoindre en quelques minutes.

Une opportunité de vivre ensemble et près de tout. Le projet de bâtiment intergénérationnel aurait pu prendre place ailleurs, mais ici, les membres de la famille se sont réunis tout en se rapprochant de plusieurs rues commerciales vivantes et de lignes de transport en commun offrant un service efficace. 

Choix du mode de transport dans le voisinage pour le travail. Le quartier Saint-Jean-Baptiste est un quartier de marcheurs et ce n'est pas un hasard! Les résidentes et résidents préfèrent largement marcher pour se rendre au travail (47 %) que prendre l’automobile (27 %) (Statistiques Canada, 2016). Ce n’est pas un hasard : l’indice de marchabilité [?] du secteur de la résidence Bilodeau-Larrivée est de 91 % selon Walk Score. La localisation de la résidence est donc bien choisie pour favoriser des déplacements sobres en carbone. Source des données : Statistique Canada, 2016. 

Que dit le zonage?

La réglementation en vigueur au moment de la demande de permis, en 2010, permettait l’agrandissement de la résidence Bilodeau-Larrivée puisque la hauteur maximale était de 13 mètres, soit suffisamment pour faire un étage de plus. 

Le zonage [?] demandait également que 10 % du site soient verdis et que chaque logement dispose d'un espace extérieur aménagé (4 % de chaque logement) pour permettre la détente, la récréation ou des plantations, ce à quoi le projet s’est conformé.

En bref 

Les bons coups

Les points faibles

Références

BOUCHARD BOUCHER ARCHITECTURE. Résidence Bilodeau-Larrivée – Québec, [En ligne], 2012. [https://bouchardboucher.wordpress.com/2012/08/10/residence-bilodeau-larrivee-quebec]. (Consulté le 2 décembre 2020).

EBA. Les Bilodeau-Larrivée, [En ligne], Québec, 2011. [http://ebarchitecte.com/#/les-bilodeau-larrivee]. (Consulté le 2 décembre 2020).

ISQ. [INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC] Projections de ménages, [En ligne], 2015. [https://www.stat.gouv.qc.ca]. (Consulté le 26 novembre 2020).

PERRON, Alexandra. « Party de famille sur la rue Lavigueur », Le Soleil, [En ligne], Québec, 17 août 2013. [https://www.lesoleil.com/maison/party-de-famille-sur-la-rue-lavigueur-73eb088328e0374f27886e2b35b6fce2]. (Consulté le 2 décembre 2020).

SCHL. [SOCIÉTÉ CANADIENNE D’HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT] Enquête sur les logements locatifs, centres urbains : taux d’inoccupation, [En ligne], Octobre 2019. [https://www.cmhc-schl.gc.ca]. (Consulté le 2 décembre 2020). 

STATISTIQUE CANADA. Profil du recensement, Recensement de 2016, Aire de diffusion 24230168, [En ligne], 2020. [https://www12.statcan.gc.ca]. (Consulté le 26 novembre 2020). 

VILLE DE QUÉBEC. « Lauréat - Habitation - Rénovation - agrandissement », Les mérites d’architecture de la Ville de Québec, [En ligne], Québec, 2020. [https://www.ville.quebec.qc.ca/citoyens/art-culture/concours/merites-architecture/laureats/2012/index.aspx]. (Consulté le 2 décembre 2020).

WALK SCORE. 101 rue Lavigueur, [En ligne], 2020. [https://www.walkscore.com]. (Consulté le 26 novembre 2020).

Découvrir d'autres portraits

Le Manoir Saint-Bruno, phase III

Saint-Bruno-de-Montarville, Centre-ville

La promenade Luc-Larivée

Montréal, Hochelaga

Le Triptyque

Lévis, Vieux-Lauzon

Voir plus