Portraits de la densification > Les nouveaux bâtiments > Le Triptyque

Le Triptyque

Des logements qui donnent un coup de jeune au patrimoine

Ville

Lévis

Quartier

Vieux-Lauzon

Type de bâtiment

Multilogement

Type d'intervention

Agrandissement

Densité nette

82 log./ha

Nombre de logements

10

Conception

et CCM2 architectes

Réalisation

Les Constructions A. Carrier Inc.

Source : Richard Bégin

Loger de jeunes adultes dans le cœur du Vieux-Lauzon

Le bâtiment qui servait d’hôtel de ville à l’ancienne Ville de Lauzon, construit en 1896, loge aujourd’hui les locaux de la Maison des jeunes Défi-ados ainsi que le Triptyque qui rassemble des logements pour de jeunes adultes traversant une période de transition. L’édifice a été vendu par la Ville, en 1999, pour la modique somme de 1 $. 

Ce prix, symbolique, a permis à la maison des jeunes d’y aménager six studios meublés et quatre appartements 31/2 meublés. La plupart ont pris place dans l’extension construite sur les cases de stationnement à gauche du bâtiment d’origine, comblant alors l’espace sous-utilisé du coin de la rue Charles-Dufrost. Chaque année, depuis 2001, ce sont environ une dizaine de jeunes de Lévis à risque d’itinérance et âgés entre 17 et 25 ans qui s’installent dans cet immeuble. Ils y restent pour une durée allant jusqu’à trente mois.

 

Un espace pour loger des gens plutôt que des voitures. La plupart des logements ont pris place dans l’extension construite sur les cases de stationnement à gauche du bâtiment d’origine, comblant alors l’espace sous-utilisé du coin de la rue Charles-Dufrost. L’insertion de l’extension en coin de rue permet de profiter de la profondeur de la parcelle. Source : Google Street View. 2012

Du neuf et du vieux qui font bon ménage 

La valeur patrimoniale de l'ancien hôtel de ville de Lauzon est reconnue tant pour l'histoire du bâtiment que pour son architecture d'inspiration Second Empire. Le fait d’en faire une maison des jeunes a l’avantage de redonner à ce bâtiment une vocation collective. Du point de vue architectural, agrandir [?] le bâtiment sans impacter la valeur historique accordée à ce vestige du passé représentait un défi. Pour y arriver, le concept architectural a été retravaillé à multiples reprises. 

Les architectes ont finalement osé le contemporain pour mettre en valeur l’ancien bâtiment en créant un contraste plutôt que de le copier maladroitement. La réutilisation de briques, d’une toiture métallique et de fenêtres en œil-de-bœuf (rondes) ainsi que le retrait de la nouvelle extension par rapport à la façade de l’ancien hôtel de ville sont autant d’éléments qui montrent une sensibilité pour assurer une intégration réussie de ces nouveaux logements.

En a-t-on vraiment besoin?

Le Triptyque est venu combler un besoin, puisqu’auparavant, aucun logement transitoire n’était offert aux jeunes adultes à Lévis, obligeant ceux-ci à migrer vers d’autres villes. 

De manière générale, la densification [?] du Vieux-Lauzon par l’ajout de logements permet de répondre à plusieurs objectifs du plan d’urbanisme [?] de Lévis, dont celui de « Reconnaître et assurer le maintien de la vitalité de chacun des noyaux traditionnels ».

Le bon endroit pour accueillir de nouveaux voisins

Le Triptyque a pris place dans le Vieux-Lauzon, sur la rue Saint-Joseph, à quelques pas de nombreux commerces et services. Il se trouve également à proximité d’autres services communautaires comme Le Comptoir Le Grenier, qui offre des services d’aide alimentaire et de référencement, Le Fouillis, une friperie, mais surtout la maison des jeunes. Cela en fait un secteur d’autant plus indiqué pour accueillir des logements pour jeunes et pour soutenir leur autonomie.

 

Des commerces à proximité des nouveaux logements. La rue Saint-Joseph dans le Vieux-Lauzon regroupe des commerces et services de proximité [?]. Cette proximité explique en partie pourquoi 15 % des habitants dans le voisinage préfèrent la marche pour se déplacer, alors qu’ils ne sont que 4 % à l’échelle de la ville. 

 

Un ancien noyau villageois bien desservi en transport en commun. Le Vieux-Lauzon, où se trouvent les nouveaux logements, bénéficie d’une desserte fréquente de transport en commun, notamment grâce au Lévisien 2. Ce trajet passe fréquemment tout au long de la journée. Il permet de rejoindre la traverse Québec-Lévis d’un côté et l’Université Laval de l’autre, en passant par plusieurs pôles de Lévis et Québec. 

  

Choix du mode de transport dans le voisinage pour le travail Source : Vivre en Ville, d’après Statistique Canada, 2016. 

Que dit le zonage?

Le projet d’agrandissement de l’ancien hôtel de Ville de Lauzon n’a pas nécessité de changement de zonage [?]. Il respectait la largeur et la hauteur maximale (cinq étages ou 18 mètres), de même que les marges de recul et l’usage visé pour ce terrain (habitation multifamiliale). 

Le fait que l’édifice soit listé comme bâtiment de grande valeur patrimoniale impliquait toutefois que l’agrandissement respecte certains critères en matière d’intégration harmonieuse, comme l’harmonisation des couleurs. 

En bref 

Les bons coups

Les points faibles

Références

CENTRE AIDE ET PRÉVENTION JEUNESSE. Hébergement transitoire et dépannage, [En ligne], juin 2017. [PDF]. (Consulté le 2 décembre 2020).

STATISTIQUE CANADA. Profil du recensement, Recensement de 2016, Aire de diffusion 24250281, [En ligne], 2016. [https://www12.statcan.gc.ca]. (Consulté le 26 novembre 2020). 

VILLE DE LÉVIS. Codification administrative - Règlement RV-2011-11-22 sur le plan d’urbanisme, [En ligne], 5 octobre 2018. [PDF]. (Consulté le 2 décembre 2020).

VILLE DE LÉVIS. « Plan de zonage », Règlement RV-2011-11-22 sur le plan d’urbanisme, [En ligne], 5 octobre 2018. [PDF]. (Consulté le 2 décembre 2020).

VILLE DE LÉVIS. « Patrimoine architectural », Carte interactive, [En ligne], s.d. [http://www.chaudiere.com/wm/wm.php?action=init&inv=pa]. (Consulté le 2 décembre 2020).

VILLE DE LÉVIS. Règlement RV-2011-11-31 sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale (volet patrimonial), [En ligne], 16 avril 2012. [PDF]. (Consulté le 2 décembre 2020).

Découvrir d'autres portraits

L'Esperluette

Montréal, Griffintown

La promenade Luc-Larivée

Montréal, Hochelaga

Le Manoir Saint-Bruno, phase III

Saint-Bruno-de-Montarville, Centre-ville

Voir plus